> > A venir

A venir

Champion Métadier. Fragments. 001

Champion Métadier. Transit 004

Champion Métadier. Disconnected.

Champion Métadier. Disconnected. 001

Champion Métadier. Disconnected. 002

Champion Métadier. Disconnected. 0018

Champion Métadier. Fragments. 002

Champion Métadier. Fragments. 006

Champion Métadier. Transit 003

Champion Métadier. Fragments. 003

Champion Métadier. Transit 001

Champion Métadier. Fragments. 005

Champion Métadier. Fragments. 004

Champion Métadier. Transit 002

Champion Métadier - Fragments - Transit - Disconnected

16 novembre 2018 - 25 février 2019

Cette exposition met à l’honneur la donation importante que l’artiste a généreusement offerte au musée des Beaux-Arts en 2017.

Cet ensemble, composé de quatre grandes toiles et de cinq pastels, vient compléter une première donation faite en 2000 qui témoigne de l’attachement très fort de l’artiste à sa ville natale.

Entre juin et septembre 1990, Champion Métadier a travaillé dans l’atelier d’une villa située au Cap Brun, dans le Var face à une nature remarquable où elle a exécuté une série de sept grandes toiles, sous le titre générique Fragments (toutes de mêmes dimensions : H. 150 ; L. 275 cm). Sur des couleurs vibrantes et fortes, viennent se placer des motifs puisés dans l’environnement naturel de cette villa du Cap Brun : pins méditerranéens aux formes variées, cyprès, ifs, fruits ainsi que des délimitations géométriques et des cadrages précis.
Champion Métadier affirme que les œuvres de la série Fragments correspondent à une période importante de sa vie d’artiste. Depuis 2011 elle utilise de nouveaux médiums, et a recours aux multiples possibilités offertes par les nouvelles technologies.
En complément de cette donation sont exposées différentes œuvres plus récentes de la série Transit et Disconnected qui à la fois témoignent de cette nouvelle direction et expriment la force inventive et créatrice de Champion Métadier.


©Champion Métadier, Adagp 2018, cliché D. CouineauFragments
, 1990

Résine, pigments et pastels à l’huile sur toile - 50 x 275 cm
Don de l’artiste au musée des Beaux-Arts de Tours, 2000









©Champion Métadier, Adagp 2018Transit, 2016

Impression pigmentaire unique sur papier pur coton
Photo Rag® ultra smooth Hahnemühle - 170 x 150 cm

















©Champion Métadier, Adagp 2018Disconnected, 2018

Impression pigmentaire sur papier pur coton - édition numérotée de 1 à 18 accompagnée de un E/A et de deux H/C, Photo Rag® ultra smooth Hahnemühle - 42 x 92 cm

L’Invention musicale de Léonard de Vinci

Expositions11 janvier - 8 avril 2019

Le musée des Beaux-Arts s’associe aux commémorations Viva Leonardo da Vinci, 500 ans de RenaissanceS en Centre-Val de Loire en présentant une exposition de poche réalisée en partenariat avec le C.E.S.R. (Centre d’études supérieures de la renaissance).

Un documentaire inédit expliquant les processus de création musicale chez Léonard de Vinci sera diffusé. Ce documentaire a été réalisé grâce aux recherches effectuées par Camilla Cavicchi (IE CNRS) musicologue de Ricercar, programme de recherche en musicologie du C.E.S.R. Il présente les esquisses d’instruments de musique inventés par Léonard et les annotations musicales qu’il a mentionnées. La bande son est rythmée par des musiques de l’époque de l’artiste et inventeur de génie.

Peintures, dessins, sculptures, accompagneront cette exposition musicale.

L’Orientalisme. Fin 19°- 1ère moitié du 20° s.

Expositions25 janvier - 15 avril

Le musée présente, à partir d'une sélection de dessins, de peintures et de sculptures de ses collections l'Orient vu par les artistes au 19e et 20e s.

Dans le cadre des Complicités avec le Grand Théâtre de Tours, le musée propose un parcours thématique autour de l’Orientalisme si présent dans la peinture française du 19e au début du 20e s., notamment dans les oeuvres de Delacroix, Belly, Chassériau... Ce parcours se fait l’écho pictural de la représentation de L’Italienne à Alger, composée par Gioachino Rossini (1824), et programmée du 1er au 5 février 2019.

Au 19e siècle, le courant orientaliste influence tous les domaines artistiques, notamment la peinture et la musique. Nombreux sont les artistes qui ressentent un attrait irrésistible pour un Orient lointain et fantasmé. Le voyage en Orient (qui comprend également l’Afrique du Nord) complète parfois le traditionnel voyage en Italie.

Sous l’influence de l’esthétique naturaliste, qui commence à se développer, ainsi que l’apparition de la photographie, les peintres cherchent désormais à représenter une vision plus réaliste de l’Orient, et s’attachent également à de nouveaux sujets comme les paysages orientaux, jusque-là peu représentés.