UA-10909707-12

> > News Mai 2019

News Mai 2019

FERMETURE exceptionnelle du second étage

En raison de travaux sur une salle du 2e étage, les collections 19e-21e siècle sont momentanément fermées au public. La conservation du musée s’efforce d’adapter l’ensemble des programmations prévues à ces nouvelles conditions et remercie les visiteurs pour leur compréhension.

Monumental Balzac

18 mai - 2 septembre 2019

Visite commentée de l'exposition le lundi et samedi à 14h30

Le musée des Beaux-Arts présente, dans le cadre du 220e anniversaire de la naissance de Balzac à Tours, une grande exposition consacrée à l’histoire des monuments à l’écrivain, depuis le tout premier, érigé à Tours en 1889 Place du Palais (actuelle Place Jean-Jaurès) jusqu’aux projets contemporains, en passant par le très contreversé Balzac de Rodin.

S’il a longtemps refusé d’être portraituré, Balzac a fait l’objet de nombreuses caricatures, qui l’amenèrent à la fin des années 1830 à diffuser une image de lui-même soigneusement construite. À sa mort, en 1850, l’idée de lui dédié un monument fut avancée par de nombreux admirateurs.

La vie des monuments publics est beaucoup moins paisible que ce que l’on pourrait croire !

Les statues élevées en hommage à Honoré de Balzac en donnent d’éloquents exemples, à commencer par la toute première, œuvre du sculpteur Paul Fournier, qui fut inaugurée à Tours en 1889, et qui a été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. La disparition de ce monument donna au sculpteur Marcel Gaumont l’occasion d’imaginer un ambitieux projet d’œuvre de remplacement, qui n’aboutit pas.

Rodin à l’honneur

A Paris, la Société des gens de lettres souhaitait elle aussi rendre hommage à Balzac, qui avait été l’un de ses premiers présidents. En 1888, elle passa commande à un premier sculpteur, Henri Chapu, qui mourut sans avoir pu dépasser le stade de la maquette. La commande passa ensuite à Auguste Rodin, qui se passionna pour Balzac.
Un prêt exceptionnel de 22 sculptures appartenant au musée Rodin permet d’évoquer la genèse longue et complexe de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’artiste. La présentation de son Balzac au Salon de 1898 suscita une polémique très importante pour l’histoire de l’art en général et pour celle des monuments publics en particulier, autour de questions comme la liberté de l’artiste ou encore la ressemblance entre le monument et le personnage qu’il doit honorer.

L’exposition présente Balzac dans tous ses états.

Portraituré, caricaturé, monumentalisé à travers plus d’une centaine d’œuvres : dessins, sculptures, peintures, estampes, photographies, documents d’archives, évoquant les projets et les monuments, du plus grandiose au plus fou, de Paul Fournier, Henri Chapu, Auguste Rodin, Alexandre Falguière, Anatole Marquet de Vasselot, ainsi que des Tourangeaux François Sicard et Marcel Gaumont.

Musique & Arts

Samedi 25 mai, 14h30

News Mai 2019Les étudiants du Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours et de Jazz à Tours interprètent des œuvres musicales inspirées par les collections du musée.

En résonnance avec Le Couronnement de la Vierge de Lorenzo Veneziano (seconde moitié du XIVe s.), Marta Siragusa et Estelle Guérillot chanteront des airs de compositeurs anonymes du Moyen-âge :

Imperayritz de la ciutat joyosa / Ave maris stella / Pange meloslacrimosum / Virtusmoritur / Stella splendens in monte

Maëlle Bourget, accompagnée au violon par Louise Legrand, a choisi de chanter le second morceau du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736)et Cujus de l’Ave Maria opus 19 d’Anton Dvorak (1841-1904) en écho à la Vierge de pitié (sculpture anonyme, Touraine, fin du XVe s.).

Hélène Perrignon, accompagnée au violon par Louise Legrand, interprètera face à La vierge, l’enfant et saint Jean-Baptiste (atelier d’Eustache le Sueur, première moitié du XVIIe s.) Pie Jesu, extrait du Requiem en ré mineur, op. 48 de Gabriel Fauré (1845-1924).

L’œuvre monumentale Grande rouge de Loire d’Olivier Debré (1920-1999) vibrera sous la voix de Pierre Eladlia avec Gia il sole dal Gange d’Alessandro Scarlattti (1660-1725)

Une heure / Une oeuvre

Samedi 25 mai, 16h

André Chénier à la prison Saint-Lazare sous la Terreur

En Complicités avec l’Opéra du Grand Théâtre de Tours, à l’occasion de la programmation les 24-26 et 28 mai de l’opéra, Andrea Chénier d’Umberto Giordano, composé en 1896, Sophie Join-Lambert, évoquera ce long séjour en prison du poète.
Les jeunes comédiens de l’ensemble artistique du Théâtre Olympia, liront quelques-uns des plus beaux poèmes écrits par Chénier pendant son incarcération.

En partenariat avec le CDN de Tours et avec le soutien du Jeune Théâtre en Région Centre-Val de Loire.

Chénier a côtoyé durant sa captivité Charles-Louis Trudaine de Montigny, son frère cadet Charles-Michel Trudaine de la Sablière, leur beau-frère Micault de Courbeton ainsi que le peintre Joseph Benoît Suvée. Ce dernier a peint les portraits de ses quatre compagnons d’infortune à Saint Lazare. Il réalise celui de Chénier probablement sur la commande des frères Trudaine et l'achève le 29 messidor de l’an 2 (17 juillet 1794) soit huit jours avant l'exécution du poète. Seul Suvée échappa à la guillotine. Il présentera les portraits de ses malheureux amis l’année suivante au Salon de 1795.

André Chénier est guillotiné le 7 thermidor, avec le poète Jean-Antoine Roucher et Frédéric de Trenck, deux jours avant l’arrestation de Robespierre. La veille de sa mort, il aurait écrit l’ode La Jeune Captive, poème qui évoque la figure de sa muse, Aimée de Coigny.

Ses dernières paroles prononcées avant de monter sur l’échafaud sont : « Je n'ai rien fait pour la postérité », ajoutant en se désignant la tête : « Pourtant, j’avais quelque chose là ! » ou " C'est dommage, il y avait quelque chose là !". Son corps, parmi mille trois cents autres victimes de la Terreur et de la guillotine, est jeté Place de la Nation, dans une fosse commune du couvent des Chanoinesses, plus tard devenu le cimetière de Picpus à Paris.

Il est aussi connu pour l'anecdote suivante : attendant son tour devant l'échafaud, il lit une pièce de Sophocle. Lorsque le bourreau l'appelle pour lui lier les mains, Chénier remet son livre en poche, non sans avoir corné la page.

News Mai 2019

Les Dessous du Musée

Dimanche 26 mai

Visite du souterrain et des vestiges gallo-romains à 11h, 14h30, 15h30 et 16h30

Cette plongée au coeur de l'histoire vous entraine dans les entrailles du musée. L'ancien Palais des Archevêques repose entièrement sur le rempart gallo-romain de l'antique Caesorodunum et intègre la seul tour encore intacte de la capitale de la IIIe Lyonnaise. Le souterrain creusé à la base de l'enceinte laisse apparaitre des fûts de colonnes, des reliefs sculptés et la plus belle inscription lapidaire à la gloire des Turons.


Nombre de places limité à 15 personnes.
Réservation conseillée

L'Improbable rencontre (Balzac Rodin)

Mardi 28 mai à 14h30 aux cinémas Studio

L'Improbable rencontre (Balzac Rodin) de Laurent Canches (2010, 1 heure, documentaire)

Le Balzac de Rodin se dresse depuis 1939 au carrefour Vavin, à Paris. La voix de la statue raconte son histoire mouvementée, traversée de scandales et de crises politiques, jusqu'à son triomphe final ...

La projection est t suivie d’une discussion avec le réalisateur du film, Laurent Canches, et François Blanchetière, conservateur au musée des Beaux-Arts de Tours, commissaire de l'exposition MONUMENTAL BALZAC

Nuit europeenne des musées

Samedi 18 mai / 19h00 - minuit.

GRATUIT

News Mai 2019Carte blanche aux étudiants de l’École supérieure d’art et de design TALM qui sont invités à produire une suite de monuments à... Peinture, sculpture, vidéo, performance...

À qui, à quoi, à quel évènement, sous quelles formes, dans quels formats ? Les étudiants vous réservent une visite pleine de surprises au cours de laquelle vous pourrez croiser, peut-être, un Monument aux femmes et une Diane de bronze 18e s., un Monument à la Loire niché au coeur du Salon des paysages, un Monument à une fourmi en écho à la peinture flamande ou encore le projet d'une tour fluo de 800 m. Pourquoi ne pas vous arrêter à une boutique éphémère comme un souvenir avant de suivre l'ombre d'un monument fantôme...

En cette nuit l'occasion vous est donnée d'explorer le musée sous un nouveau jour et découvrir un Monumental Balzac comme vous ne l'avez jamais vu.

EN SAVOIR PLUS

Musique & Arts

Samedi 4 mai, 14h30

Musique & Arts

Les étudiants du Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours et de Jazz à Tours interprètent leurs créations et des performances musicales inpirées par les œuvres du musée.


Recréation de Sultans of Swing - Dire Straits composé par David Walmsley (guitare électrique), Sacha Massicard (batterie) et Brieux Massicard (Contrebasse) anime La foire de Bezons peinte par Joseph Parrocel pour Louis XIV.

Saint Sébastien pansé par les saintes femmes (1654) d'Eustache Le Sueur est mis en musique par Léo Billon (guitare), Samuel Devillard (guitare) et Gabriel Dupont (violon) avec Mort Solennelle.

Le Départ, l'aventure, l'aboutissement vous conduit sur les traces de Daphnis et Chloé autour de la colonne monumentale de Marcel Gaumont au son des guitares Louison Petit, Etienne Galère-Judde, Elio Laporterie et Léo Billon.

Enfin sera proposé un Pic-nic en couleur concocté par Etienne Galere-Judde (guitare) et Quentin Chauveau (Saxophone) à l'ombre du Paysage au soleil levant (1759) de Jacques-Nicolas Julliart.

viens jouer au musée

Mercredi 22, 15h et 16h30
15h. Viens jouer au musée : Sous les feux de la rampe / 6-11 ans. COMPLET
16h30. L’Heure des Tout-Petits: Sous les feux de la rampe / 3-5 ans. COMPLET

Après la découverte de l’exposition Monumental Balzac, place à La Comédie humaine ! Pour un après-midi les enfants sont sous les feux de la rampe et réinventent l’inauguration du Balzac d’Auguste Rodin au Salon de 1898 à Paris.
3€ par enfant et droit d’entrée du musée pour l’accompagnateur
Réservation obligatoire sur www.mba.tours rubrique Visite en famille

News Mai 2019

Musée pour Tous - Journée de gratuité

Dimanche 5 mai

  • Chaque premier dimanche du mois le musée des Beaux-Arts est gratuit, permettant ainsi à chacun de découvrir les collections d'un des 15 plus riches musées de France. Peinture, sculpture, céramique ou encore mobilier d'art, voici l'occasion de découvrir les collections exposées dans leur diversité.
  • Destiné aux jeunes visiteurs en famille, le jeu d'observation "Sur la piste de la cocotte" vous entraîne dans les salles du musée à la recherche de détails d'oeuvres... menez votre enquête et percez leurs mystères !
  • News Mai 2019