UA-10909707-12

> > News Février 2020

News Février

Balzac et sa joyeuse touraine

DERNIÈRES VISITES COMMENTÉES

Samedi 1er et 8 février, à 14h30

Il ne reste plus que deux visites pour découvrir la Touraine du X19e siècle décrite par la plume d'Honoré de Balzac. Régis Rech, directeur de la Bibliothèque et commissaire de l'exposition vous plongera dans l'unvers amusé, drôle, piquant et critique de l'auteur de La Comédie Humaine.

Cette exposition est présentée au musée des Beaux-Arts jusqu'au 10 février.

Tarif : 6 € / 3 €

Une Heure / une oeuvre

Samedi 1er février à 16h

Honoré de Balzac. Mon adresse est à Saché
par Isabelle Lamy, responsable du musée Balzac - Château de Saché

Isabelle Lamy vous propose une immersion dans l’univers quotidien du romancier lors de ses séjours au château de Saché.

Ce lieu occupe une place particulière dans la vie d’Honoré de Balzac. Havre de paix, refuge vis-à-vis des créanciers, lieu d’écriture et d’inspiration, ce manoir du 15e siècle héberge à plusieurs reprises l’auteur de La Comédie humaine de 1825 à 1848. Les propriétaires des lieux, Jean et Anne Margonne, lui réservent toujours la même petite chambre, au deuxième étage, dans laquelle sont imaginés Le Père Goriot, Illusions perdues, Maître Cornélius ou encore Louis Lambert. C’est également à l’occasion de ses promenades dans la vallée de l’Indre que Balzac nourrit son inspiration pour créer le décor de son chef d’œuvre Le Lys dans la vallée. En savoir +

Entrées dans la limite des places disponibles

Les rendez-vous du mois

MUSÉE POUR TOUS - JOURNÉE DE GRATUITÉ

Dimanche 2 février

Chaque premier dimanche du mois, le musée des Beaux-Arts est gratuit.
Découvrez le programme des nouvelles visites flash dédiées à 4 oeuvres, deux horaires, deux possibilités :

  • 11h et 15h30 : François Le Moyne, Le Sacrifice d’Iphigénie (1728) OU François Boucher, Apollon couronnant les arts (vers 1740)
  • 14h30 et 16h30 : Sébastien II Le Clerc, Leucothoée accueillie par les Néréides (vers 1710) OU Eustache Le Sueur (atelier), La Vierge, l’Enfant et saint Jean-Baptiste (vers 1646-1647).

Un jeu en famille pour petits et grands est également proposé en continu : La Cocotte en papier vous mène sur la piste, vous entraine, à partir d’indices, de formes, de couleurs, de détails à la recherche de 8 œuvres des collections permanentes du musée. Tels des détectives, saurez-vous les retrouver ?

Collections en découverte

"Déshabillez-moi"

Samedi 15, 22 et 29 février à 14h30

Pour ces trois dernières séances d'effeuillage pictural nous vous invitons à découvrir les maîtres du style rococo au 18° siècle, peintres et sculpteurs.
À la mort de Louis XIV, l’art se libère de la sévérité du classicisme pour évoluer vers des formes plus précieuses où le mouvement retrouve son importance. Encouragé sous la régence de Philippe d’Orléans puis sous le règne de Louis XV, le goût rocaille et le rococo se font les témoins d’une société devenue légère et libertine. Représentation délicate du mouvement des corps dénudés, drapés de tissus soyeux… ce style artistique léger, badin, sentimental, facétieux, est marqué par une peinture plus sensuelle, gracieuse et féminine, libérée de la sévérité du classicisme.

LES DESSOUS DU MUSÉE

Dimanche 23 février, à 11h, 14h30, 15h30 et 16h30

La muraille construite sur une trentaine d’année fut vraisemblablement achevée au milieu du 4e siècle. Le mur d'enceinte atteignait 1245 m de long, encerclant une superficie 9 hectares. Une série de tours, dont le musée conserve une tour d’angle (à l’origine elle pouvait atteindre les 30 m. avec son couvrement) renforçaient régulièrement le rempart en partie construit avec des matériaux de récupération, provenant d'édifices publics et temples du deuxième siècle (colonnes, entablements, fragments sculptés...).

La partie est de l’enceinte, formée par l’ancien amphithéâtre (1er s.), est visible au niveau des terrasses du jardin du musée. Transformé en forteresse au 3e siècle, l’amphithéâtre est intégré au rempart défensif du Bas-Empire, rempart, dont il constitue l'élément structurant, dans la première moitié du 4e siècle. Son implantation au sommet d'une petite « colline » en marge de la zone urbanisée antique, le met à l'abri des crues, facilite la circulation à ses abords et le signale de loin comme un symbole ostentatoire de la puissance de la ville. Édifice de structure massive et de forme sensiblement elliptique, ses dimensions estimées sont alors de 122 m sur 94 m. Agrandi au IIe siècle (156 × 134 m), il devient l'un des plus vastes de tout l'Empire romain au point d'être parfois qualifié de « monstre architectural », et au XXIe siècle ses dimensions colossales ne sont pas explicables au regard de la taille de Caesarodunum et de la cité des Turons. Cette muraille sera réutilisée, hormis son flanc ouest, dans plusieurs enceintes successives de Tours, l'extension de l'enceinte au 12e s. puis au 14e s. Le rempart gallo-romain est partiellement inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1927.

Sous la partie Ouest du rempart se situe le souterrain du musée. Il fut certainement mis en chantier par les chanoines de la cathédrale pour récupérer des matériaux, mais surtout pour stocker de la nourriture. Cave, réserve, le souterrain fut aussi cachot, afin de mettre au frais quelques personnages indélicats. En témoignes de nombreux graffitis et morceaux sculptés (oiseau, écussons, blason de Tours, tête de diable...).

Enfin, ici est encore visible la seule inscription latine de l'accession à l'indépendance de la ville de Tours : "CIVITAS TURONORUM LIBERA", la cité libre des Turons. L'ensemble des fragments de ces inscriptions serait une dédicace de la ville à l'empereur romain Claude et ses fils, Tiberius Claudius Drusus et Britanicus, inscrite sur les murs d'un temple élevé en l'honneur de l'empereur suite à la conquête de la Bretagne, autour de l'an 50.

Réservation en ligne

jeune public et ado

ATELIER MANG'ART / 12-15 ans

Samedi 8 février, de 14h30 à 17h / COMPLET

Cet atelier animé par un médiateur du musée et Philippe de la Fuente, auteur de bande-dessinée.

Les participants sont invités à décrypter une oeuvre au sujet mythologique, puis l'interprètent en atelier à la façon d'une vignette manga.

L'Atelier Satourne

Lundi 17 février, 14h30-17h


L’atelier du musée est ouvert aux petits et grands invités, à peindre les histoires d’amour tumultueuses des dieux et déesses qu’ils pourront retrouver dans le musée, dans le cadre du festival Planète Satourne.

En savoir +

LES VACANCES AU MUSÉE / 6-11 ans

Mercredi 19, jeudi 20, vendredi 21 février / COMPLET

  • 15h : Quel méli-mélo

Une table, de la vaisselle, des fruits et des légumes mais aussi un crâne ou une mouche : venez nous aider à mettre un peu d’ordre dans les tableaux. La découverte de la nature morte se poursuit par un atelier où parents et enfants composent une oeuvre à partir de petits objets recyclés.

Informations sur la collecte des données à caractère personnel
De nombreux services proposés sur notre site internet nécessitent le traitement de vos données à caractère personnel. Les données à caractère personnel seront collectées sur notre site internet pour les finalités suivantes :

  • pour la gestion exclusive par nos services de vos demandes adressées par le biais d'un formulaire sur notre site internet ;
  • à des fins statistiques.

La ville de Tours s’engage :

  • à n’utiliser les données que pour la finalité déclarée,
  • à ne jamais communiquer les données à caractère personnel vous concernant à des fins de marketing.

Les données sont conservées pendant la durée définie sur chaque formulaire.


II) Contrôle des cookies et liens hypertextes

  • Un cookie est un petit fichier texte que les sites web sauvegardent sur votre ordinateur ou appareil mobile lorsque vous les consultez. Il permet à ces sites de mémoriser vos actions et préférences (nom d'utilisateur, langue, taille des caractères et autres paramètres d'affichage) pendant un temps donné, pour que vous n'ayez pas à indiquer à nouveau ces informations à chaque fois vous consultez ces sites ou naviguez d'une page à une autre.

Lors de votre visite sur le site du musée des beaux-arts des cookies peuvent être enregistrés sur votre ordinateur.

Ils stockent des informations relatives à votre navigation sur notre site à des fins statistiques, vous permettre de visualiser et partager nos contenus sur les réseaux et médias sociaux. Ils vous permettent donc de profiter pleinement des services proposés sur ce site. Ces cookies ne nous permettent pas de vous identifier. Vous pouvez vous opposer à l'enregistrement des cookies en paramétrant votre navigateur.

Certaines pages du site affichent des composants liés aux services de Facebook.com, Youtube.com, Twitter.com, Instagram, etc… qui utilisent également les cookies pour stocker des données des visiteurs.

  • La présence de liens hypertextes vers d'autres sites n'engage en aucune manière la Ville de Tours sur le contenu de ces sites, les liens qu'ils contiennent, les changements ou mises à jour qui leur sont apportés.

III) L’exercice de vos droits concernant vos données personnelles Vous pouvez à tout moment demander l’accès, la rectification, l’effacement, la portabilité ou la limitation des données vous concernant, ou vous opposer à leur traitement, en contactant le délégué à la protection des données :

  • Par mail à : donneespersonnelles@ville-tours.fr
  • Par courrier : à l’attention de Monsieur le délégué à la protection des données, 1 à 3 rue des Minimes 37000 Tours

Pour en savoir plus sur l'exercice de vos droits nous vous invitons à consulter le site de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL)