> Presse

Presse

SCULPTUROSCOPE. La Vierge à l’Enfant, du réel au virtuel

25 mai - 10 septembre 2018

Grâce aux technologies numériques les plus innovantes, cette exposition-laboratoire propose de mieux regarder, manipuler, lire et comprendre la sculpture.

Exposition à venirLe parcours de visite s’articule autour de trois statues de Vierge à l’Enfant, un thème emblématique de la Renaissance en Val de Loire.
Objets de dévotion avant d’être des oeuvres d’art, elles ont été créées dans l’entourage de Michel Colombe, artiste majeur à Tours entre la fin du XVe et le début du XVIe siècles.
L’exposition s’attache à présenter la matérialité de ces oeuvres sculptées dans différents matériaux, et dont certaines étaient peintes.
Pour chacune d’entre elles, des interfaces numériques ont été spécifiquement développées. Les objets 3D, virtuels ou imprimés, ne se substituent pas aux oeuvres originales ; au contraire, ils sont destinés à en permettre une analyse plus poussée.
Une démarche interactive est proposée aux visiteurs : ils peuvent tester plusieurs applications et manipuler des objets 3D, observer la surface des sculptures, pénétrer à l’intérieur, compléter virtuellement les parties manquantes, comparer des oeuvres conservées à plusieurs kilomètres de distance, explorer les différentes phases de leur histoire, isoler et analyser des détails...

L’exposition permet ainsi d’expérimenter diverses approches sensibles de la sculpture, par le toucher, la vue et l’ouïe, afin de comprendre chaque oeuvre dans sa singularité comme dans le contexte d’une série, grâce à des dispositifs numériques pédagogiques et ludiques.
Une introduction présente l’histoire du projet de recherche ainsi que les machines utilisées (scanners 3D, objets imprimés, tests, etc.).

La scénographie permet de découvrir les trois sculptures de Vierge à l’Enfant dans trois salles successives.
La Vierge à l’Enfant d’Ivoy-le-Pré, la grande Vierge à l’Enfant du couvent des Carmes, dont les fragments ont été découverts dans les années 1960 à l’occasion des fouilles préalables à la construction de la faculté des Lettres de Tours (site des Tanneurs) et enfin la Vierge à l’Enfant en terrecuite du château-musée de Blois.
La 3D permet également de convoquer virtuellement des oeuvres non présentes dans l’exposition, dont deux grandes statues conservées au Louvre, la Vierge à l’Enfant d’Écouen et la Vierge à l’Enfant d’Olivet.
À partir de cette expérience de visite inédite, l’exposition propose aux visiteurs d’enrichir leur regard et d’appréhender autrement les sculptures exposées dans un musée, dans une église ou dans la ville.

COMMUNIQUE DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE

Cette exposition est le fruit d’un projet de recherche, Sculpture 3D, financé par la Région Centre-Val de Loire. Pendant trois ans, des historiens de l’art du Centre d’études supérieures de la Renaissance (Université de Tours, CNRS, Ministère de la Culture) et des chercheurs en informatique du Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours ont développé des outils numériques au service de l’étude, de l’enseignement et de la valorisation du patrimoine sculpté de la Renaissance de la région.
L’Université de Tours est fortement impliquée dans ce projet, particulièrement à travers deux de ses laboratoires de recherche : le Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) et le Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT). Il s’inscrit aussi dans le cadre du Programme Ambition-Recherche-Développement « Intelligence des Patrimoines », porté par le CESR (www.intelligencedespatrimoines.fr).

Exposition à venir

Joseph-Benoît Suvée (1743-1807). De Bruges à Rome, un peintre face à David

Cette exposition propose de mettre en lumière l’un des artistes majeurs de la fin du XVIIIe et début du XIXe s. Joseph-Benoît Suvée au travers d'une centained'oeuvres.

Peintures mythologiques, religieuses, d'histoires, notamment de très grands formats, dessins d'architecture, académiques, de paysages, illustent le rôle de premier ordre que joua Suvée en France et en Belgique sur le développement d’un courant pictural novateur, le néoclassicisme.

COMMUNIQUE de PRESSE

DOSSIER de PRESSE

Dans les collections de la Bnf. Mantegna Graveur

30 juin - 2 octobre 2017

Andrea Mantegna (1431-1506), reconnu comme l’un des plus grands peintres de son temps, fut aussi l’un des premiers artistes italiens de la Renaissance à s’approprier la gravure comme véritable mode d’expression artistique. Admirées par ses contemporains, dont Albrecht Dürer, ses estampes s’imposent comme des chefsd’oeuvre du début de la gravure sur cuivre en Italie. Les pièces présentées aux côtés des deux panneaux peints par Mantegna conservés au Musée des Beaux-Arts de Tours montreront l’importance et la qualité remarquable de l’oeuvre gravé de cet éminent artiste.

Communiqué de presse

Expérience n°11. Entre temps

24 juin - 31 décembre 2017

Expérience n°11, En deux temps traite des deux temps de l’oeuvre, celui de sa création, celui de son exposition.
L’objet de l’exposition est de rendre sensible au spectateur l’épaisseur du temps qui va de l’ébauche à l’oeuvre achevée. En deux temps souhaite ainsi faire apparaître dans le temps de l’exposition, celui, souvent invisible, de la création.Oeuvres de la collection du FRAC Poitou-Charentes : Jérôme Allavena, Martin Barré, Jérémie Bennequin, Louis Cordesse, Jean Degottex, Simon Hantaï, Paul McCarthy, Anita Molinero, Emile Savitry.

Dossier de presse

Martin de Tours, le rayonnement de la Cité

Une exposition reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France.

À l’occasion du 1700e anniversaire de la naissance de Martin de Tours (316 - 397) célébré en 2016, le musée des Beaux-Arts de Tours a présenté, du 8 octobre 2016 au 8 janvier 2017, une exposition consacrée à ce personnage, fondateur de la ville, dont le rayonnement a largement dépassé les frontières de l’Europe. 120 oeuvres environ (manuscrits, peintures, objets d’art, reliquaires, vitraux, tapisseries, dessins, estampes, sculptures, mobilier archéologique… du IVe siècle au XXe siècle) provenant de prestigieuses collections nationales et internationales seront exceptionnellement réunies

Dossier de presse téléchargeable ici

Expérience N°10. Extraction

Expérience n°10, Extraction traite d'une thématique de la philosophie de l’art : voir l’art comme un soutien à la condition humaine.
Ainsi, les oeuvres sélectionnées pour cette exposition répondent à celles du musée des Beaux-Arts pour mettre l'accent sur l’une des fonctions de l’art - nous extraire de la réalité pour dépasser les épreuves de la vie et affronter les dictats de notre société.

OEuvres de la collection du FRAC Poitou-Charentes : Emily Bates, Marcel Broodthaers, Sylvie Fleury, Raymond Hains, Jacob Kassay, Claude Lévêque, Stéphane Magnin, Joachim Mogarra, Hermann Pitz, Eric Poitevin

Dossier de presse

ABM, 50 ans de mécénat

À l’occasion des 50 ans des Amis de la Bibliothèque et du Musée des Beaux-Arts de Tours, le musée a souhaité leur rendre hommage, leur dire toute sa gratitude et présenter au public les points forts de leur généreux mécénat.
Depuis cinq décennies les ABM, n’ont cessé d’apporter leur soutien à la Bibliothèque Municipale et au musée des Beaux-Arts.

Communiqué

Voyages en Italie de Louis-François CASSAS (1756 - 1827)

Le musée des Beaux-Arts de Tours a présente du 21 novembre 2015 au 22 février 2016 une exposition consacrée au dessinateur Louis-François Cassas qui compte parmi les grands artistes voyageursdu XVIIIe siècle. L’exposition dévoile de nombreuses œuvres de l’artiste réalisées lors de son Grand Tour en Italie.

Dossier de presse

Tours 1500. Capitale des arts

17 mars – 17 juin 2012