> > > 19e siècle

19e siècle

Louis-Philippe et sa famille visitant les ruines du château de Pierrefonds (vers 1833)

FERON Eloi Firmin

Paris, 1802- Conflans-Sainte-Honorine, 1876

Louis-Philippe et sa famille visitant les ruines du château de Pierrefonds (vers 1833)

Huile sur toile

H. 128 cm L. 162 cm

Don de la famille Blot, 1969

Inv. D 1969-3-1

Notice complète

Commandée en 1833 par le roi Louis-Philippe mais restée dans la famille de l'artiste, cette peinture commémore la visite de la cour à Pierrefonds le surlendemain du mariage de la fille du roi, Louise-Marie d'Orléans, avec Léopold Ier de Belgique.

Léopold est âgé de quarante-deux ans lorsque le roi des Français lui donne sa fille, de vingt-trois ans sa cadette. Depuis que le Congrès national belge l'a élu le 4 juin 1831, il est souverain de Belgique. Cette union jette les bases de la future Entente cordiale nouée quelques années plus tard entre Louis-Philippe et la reine Victoria, nièce du fiancé.

L'artiste donne ici une vision fraîche et familière de la réception qui eut lieu dans les ruines du site emblématique de Pierrefonds. Une tente dressée au milieu des ruines accueille les nombreux convives de cette fête dénuée de protocole, dont le caractère champêtre reflète la simplicité de l'étiquette à la cour de Louis-Philippe. L'architecture de la célèbre forteresse construite au XIVe siècle par Louis d'Orléans flatte, par le romantisme latent de ses vestiges, le goût littéraire et historique de l'époque. A nouveau propriété de l'Etat depuis que Napoléon 1er l'a fait racheté en 1810, elle permet à Louis-Philippe Ier soucieux de légitimer son nouveau pouvoir, d'établir un lien symbolique avec son passé dynastique à travers la mémoire de ses ancêtres.

Les couleurs claires où dominent les blancs, les jaunes, les bleus, la luminosité estivale créent une impression de bonheur tranquille que souligne la facture lisse et soignée utilisée par l'artiste.

© MBA Tours, cliché Gérard Dufresne